The Chattering of Teeth

Lemohang Jeremiah Mosese
Lesotho - Afrique du Sud

Synopsis

Lesotho, 1852. Vous voici dans le territoire de Moshoeshoe. Thaba Bosiu (Montagne de la nuit) ; un plateau de grès dans le Nord-est. Une forteresse imprenable en haut d’une montagne, qui selon la légende grandit chaque nuit pour protéger ses habitants des attaques nocturnes. Sous le commandement du Général Moshoeshoe, ce village a été forgé par les guerriers sans peur de son bataillon et ceux laissés dans la misère par les poursuites sans fin de Shaka, des Boers, des Arabes et des Français. De nombreuses batailles ont été remportées dans ce bastion montagneux et nombreux sont ceux qui y sont venus trouver refuge.
Après avoir survécu au désert, à la chaleur et à la cruauté de la guerre, Kwazi et son jeune fils Xius rejoignent ce village de parias. Tous n’ont qu’une envie : fuir les combats sans fin et reconstruire leur vie. En dépit de ce nouveau départ, la peur mortelle est omniprésente. Des événements mystérieux commencent à se produire dans le village. Les « Gens des Tombes » qui vivent au pied de la montagne semblent ne plus honorer leur accord immémorial. Kwazi devient de plus en plus obsédé à l’idée d’intégrer son fils en le débarrassant de sa ressemblance avec lui. Malgré tout, le garçon se forge sa propre identité.

Fiction
3e film
Production

Urucu (Afrique du Sud)
Cait Pansegrouw, Elias Ribeiro
cp@urucumedia.com

Note du réalisateur

À mon arrivée en Allemagne il y a des années, je voulais montrer que l’on pouvait être Africain différemment, sans vendre de la drogue ou être venu en Europe en bateau, mais écoutant de la musique classique, lisant et promenant son chien au parc. Nourri par ma haine de moi-même en tant que personne vivant à la marge, je suis doucement devenu quelqu’un d’autre. À travers la volonté paranoïaque d’assimiler son fils, Kwazi devient fou. Sauvage. Souvent c’est la réponse des gens à la terreur qui devient cette dernière. Depuis le début de la pandémie de Covid, j’ai beaucoup lu sur les sièges. Dans notre histoire, le village a survécu à de nombreuses attaques. Et pourtant, une peur mortelle demeure. Il ne s’agit pas seulement d’attendre l’horreur qui se joue ici, mais l’horreur qui émerge des villageois eux-mêmes. Et la monstruosité de la peur est qu’elle projette un visage ; qu’elle doit posséder un visage ; et les gens feront le reste.

Biographies

Lemohang Jeremiah Mosese
Lemohang Jeremiah Mosese
Réalisateur

Lemohang Jeremiah Mosese est un réalisateur et artiste visuel autodidacte originaire de Lesotho vivant à Berlin. Son documentaire, Mother, I Am Suffocating. This Is My Last Film About You (2019) explore son vécu dans son pays natal d’Afrique. Ce film personnel a été sélectionné pour le Final Cut Workshop de l'édition 2018 de la Mostra de Venise, où il a remporté six prix. Le documentaire a également été nommé pour un Teddy Award à la Berlinale. Le Lesotho joue à nouveau un rôle central dans son long métrage This Is Not a Burial, It’s a Resurrection (2020), présenté en avant-première au Festival de Sundance où il a obtenu le Jury Award for Visionary Filmmaking, avant de remporter 27 autres récompenses à travers le monde. Mosese a participé à Berlinale Talents, Focus Features Africa First, Realness African Screenwriter’s Residency et l’Atelier de la Cinéfondation.

Cait Pansegrouw
Cait Pansegrouw
Productrice

Cait Pansegrouw est une productrice et directrice de casting sud-africaine qui travaille à l’international depuis sept ans. Les projets de Cait ont été présentés à Sundance, la Berlinale, Venise, Durban et au FESPACO, pour ne citer qu’eux. Inxeba (La Blessure), qu’elle a produit et dont elle a réalisé le casting a été projeté dans plus de 60 festivals à travers le monde, remportant 28 prix. En 2017 il a été choisi pour représenter l’Afrique du Sud aux Oscars, ayant été retenu jusqu’à la pré-sélection de décembre composée de neuf films. Plus récemment, son long métrage This Is Not A Burial, It's A Resurrection a obtenu le Jury Prize for Visionary Filmmaking au Festival de Sundance 2020, où il a fait sa première mondiale. Le film a obtenu au total 27 récompenses. En 2020, il a été annoncé comme la première participation du Lesotho aux Oscars et aux Golden Globes. Cait est la co-fondatrice du Realness Institute, qui oeuvre à soutenir la nouvelle vague du cinéma africain, et a participé aux programmes suivants : Durban Talents, Berlinale Talents, La Fabrique Cinéma de L’Institut Français, EAVE Producer’s Workshop et Biennale College-Cinema.

Budget total

€1 000 000

Budget sécurisé

€10 000

Période et lieux de tournage

Janvier 2024, Lesotho

Date de diffusion estimée

Novembre 2024

A la recherche de

En l’absence de leviers de financement disponibles au Lesotho, nous sommes à la recherche de partenaires passionnés qui peuvent nous aider en levant des fonds utilisables à l’étranger.

Pitch

Autres Projets en développement