Comme un coq en pâte

Mohamed Samir
Égypte - France

Synopsis

Du haut de ses 70 ans et grâce aux trois repas quotidiens (petit-déjeuner, déjeuner et dîner) Oum Tamer parvient invariablement à envoûter son fils de 45 ans, Tamer, et à le convaincre de continuer à habiter avec elle. Depuis toujours, elle n’a de cesse de lui éviter le moindre effort ou la moindre responsabilité. Tamer est l’unique figure masculine dans sa vie ; jusqu’à présent elle a réussi à le tenir éloigné de toute autre femme. 
L’annonce d’une maladie incurable lui fait réaliser que traiter son fils comme un prince a rendu ce dernier inutile et incapable de survivre sans elle. Dans une course vicieuse contre la mort, elle doit défier l’amour possessif qu’elle éprouve pour son fils, trouver la femme parfaite qui acceptera Tamer tel qu’il est, se réincarner en sa future épouse pour lui assurer la survie de ce dernier, et, surtout, réprimer son envie soudaine de se libérer des griffes de sa mère qui menace les plans qu’elle manigance à son égard.

Fiction
Production

DayDream Art Production (Egypte)
Marwa Abdalla, Mohamed Samir
daydream.artproduction@gmail.com

Coproduction

Dolce Vita Films (France)
Claire Chassagne

Note du réalisateur

Comme un coq en pâte est une tragi-comédie sur l’idée de la tyrannie qui transparaît à travers l’amour et le trop-plein d’attention. Un genre de tyrannie très dur à reconnaître qui porte en lui un paradoxe philosophique : seriez-vous prêt.e à échanger votre liberté contre le paradis ? De ce paradoxe émerge un univers extrêmement cinématographique que je tente d’explorer ; un monde cinématographique composé de la juxtaposition des opposés, lumière/ténèbres, comédie/tragédie, et amour/possession.
Comme un coq en pâte est une tragédie noire traitée comme une comédie légère qui explore la douleur nécessaire pour grandir et devenir indépendant, ainsi qu’à quel point chacun est prêt à renoncer à tant de confort pour une vie plus difficile, mais finalement libre.

Biographies

Mohamed Samir
Mohamed Samir
Réalisateur

Samir possède une expérience multiple dans l’industrie du cinéma : diplômé de montage en 2002, il crée DayDream Art Production en 2007, l’une des premières sociétés de production indépendantes égyptiennes (avec laquelle il a produite Factory Girl de Mohamed Khan) et est nommé directeur artistique du Festival international du film du Caire en 2014. Samir se consacre actuellement à l’écriture et à la réalisation, avec le court métrage A Normal Day et le projet de long métrage Comme un coq en pâte.

Marwa Abdalla
Marwa Abdalla
Productrice

Marwa Abdalla est une productrice de cinéma, professeure et responsable culturelle égyptienne. Elle possède un doctorat en études cinématographiques de l’Université du Caire (2017) et travaille actuellement comme directrice artistique et administrative de la Jesuit Cairo Film School, parallèlement à son rôle de productrice auprès de DayDream Art Production. Parmi ses dernières productions le court métrage A Normal Day et le projet de long métrage Comme un coq en pâte.

Claire Chassagne
Claire Chassagne
Productrice

Claire Chassagne est une productrice française basée à Paris. Depuis 2014, elle travaille avec Dolce Vita Films, une société possédant une grande expérience des co-productions internationales comme Sunrise de Partho Sen-Gupta (Busan 2014, Tribeca 2015), SLAM de Patho Sen-Gupta, (Tallinn Black Nights 2018), et A Son de Mehdi Barsaoui (Venice Orrizonti 2019). Claire a produit plusieurs courts métrages et développe actuellement des projets de longs métrages internationaux ainsi que de documentaires.

Budget total

€570 000

Budget sécurisé

€39 000

Partenaires

Cairo Film Connection Award, Méditalents Coproduction Forum (Prix Région Sud)

Période et lieux de tournage

Janvier 2023, Le Caire, Égypte

Date de diffusion estimée

Mai 2023

A la recherche de

Soutien financier, consultations artistiques, ventes internationales, préventes TV, equity

Pitch

Autres Projets en développement